Un entretien d’embauche apporte une mine d’informations. Non seulement dans le langage corporel du candidat, mais aussi dans sa façon de répondre aux questions ou sur les points qu’il cherche à négocier. Un entretien d’embauche peut aussi apporter des informations à haute valeur ajoutée après le processus et la décision de recrutement. Mais pour obtenir ce type d’information (et améliorer sa marque employeur par la même occasion), il faut d’abord soigner son expérience candidat.

 

Soigner l’expérience candidat pour être le roi des recruteurs

Ce n’est pas un scoop : si l’expérience candidat que vous proposez est bonne ; ceux-ci se bousculeront naturellement à votre porte avec le temps et un léger travail de communication sur votre marque employeur.

En revanche, il ne faut pas sous-estimer les conséquences d’un avis candidat négatif. C’est connu dans le monde des affaires : un client satisfait en parlera à deux personnes de son entourage… Un client mécontent en parlera à dix personnes. Pourquoi en serait-il autrement lors d’un recrutement ?

Si vous êtes recruteur aujourd’hui, vous avez toutefois été candidat un jour. Souvenez-vous… Quelle image avez-vous gardée des entreprises qui ne vous donnaient pas de réponse, ou vous envoyaient un email de refus automatique après plusieurs entretiens ? Ecrire simplement un email personnel à un candidat que vous avez rencontré ne vous permettra pas de devenir mémorable aux yeux du candidat. Ne pas le faire vous rendra en revanche mémorable… Négativement.

La clé d’une expérience candidat réussie

Notre titre n’était pas qu’accrocheur, promis. Il nous semblait simplement important de rappeler que le soin porté à l’expérience candidat était bénéfique sur le long terme. Vous recevrez plus de CVs et les candidats auront un a priori positif sur votre entreprise. Un bon moyen d’attirer les meilleurs.

La clé pour arriver à ce résultat ? Interviewer vos candidats. Tous ? Oui et non… Il ne s’agit évidemment pas d’interviewer toutes les personnes à qui vous avez fait passer des entretiens d’embauche. En revanche, interrogez (ou faites interroger) régulièrement :

  • des candidats que vous avez recrutés et qui ont accepté votre proposition sans négocier
  • des candidats que vous avez recrutés et qui ont négocié votre proposition
  • des candidats que vous avez recrutés et qui ont refusé votre proposition
  • des candidats que vous n’avez finalement pas recrutés

Chaque profil a une vision différente et une valeur à vous apporter. Par exemple, 80% des candidats que vous avez recrutés et qui ont refusé votre proposition peuvent vous annoncer que c’est parce qu’ils ont reçu votre réponse sous deux semaines et qu’une autre entreprise leur a fait une proposition entre temps. Si c’est le cas, vous savez exactement sur quel point améliorer votre processus de recrutement.

Si 80% des candidats que vous n’avez finalement pas recrutés vous informent qu’ils étaient mal à l’aise face caméra, peut-être est-il temps d’abandonner les outils d’entretien vidéo ? Il serait dommage de vous priver de candidats très compétents techniquement ou commercialement mais qui perdent leurs moyens face à une caméra. 

Vous êtes curieux sur le sujet de l’expérience candidat ? Contactez-nous.