Commençons par une liste :

  • Reconnaissance du travail accompli
  • Bonne relations avec son manager et ses collègues
  • Equilibre vie privée / vie professionnelle
  • Travailler dans une entreprise socialement responsable

De quoi s’agit-il ? Des quatre critères qui constituent le job idéal pour la majorité des salariés. Quoi, point de babyfoot, de yoga et de mini-golf dans ce top ?! Nous aurait-on menti ?

« Si c’est sur Twitter, c’est que c’est vrai »

Rodolphe Dutel, fondateur de Remotive.io, a su exprimer ce phénomène dans l’un de ses tweets. Presque 31 000 retweets et 134 000 likes : il n’y a pas besoin d’être branché réseaux sociaux pour comprendre que son discours a du succès.

L’étude Page Personnel précise d’ailleurs que l’équilibre vie privée et vie professionnelle s’évalue sur plusieurs points :

  • Les horaires de travail, qui doivent être flexibles pour attirer un maximum de talents
  • Les temps de transport, idéalement peu élevés
  • La possibilité de télétravailler

Le télétravail : une tendance de fond

Les salariés et demandeurs d’emploi sont friands du télétravail. C’est aussi l’une des raisons qui pousse de plus en plus de jeunes travailleurs à devenir indépendants. Au contraire des babyfoots et autres yogas d’entreprises qui ont plus trait à une lubbie de startuppers, le télétravail est une tendance de fond qui ne peut être ignorée.

C’est encore paradoxalement peu accepté dans les entreprises. Il est vrai que sa mise en place est complexe : cela demande de s’équiper d’outils permettant de rester en contact (bien qu’emails et téléphones puissent faire l’affaire dans un premier temps), de construire un bon niveau de confiance avec ses équipes et de se réorganiser légèrement… Mais cela peut vous assurer le recrutement de grands talents. Pour les PME qui opèrent en région, c’est un argument qui fait d’une pierre deux coups : cela réduit aussi la peur liée au temps de transport.

Si vous êtes à la fois intéressés par la mise en place d’une politique de télétravail mais aussi inquiets à l’idée d’un tel bouleversement, contactez-nous pour en parler. De nombreuses entreprises mettent cela en place de façon très progressive (en commençant par un jour par mois par exemple) : nous pouvons vous y accompagner.

PME versus Grand Groupe

Les demandeurs d’emploi n’ont pas les mêmes attentes selon la taille de l’entreprise qui les contacte. En revanche, la qualité de vie au travail revient systématiquement.

Vous êtes une PME

L’autonomie et la polyvalence des missions, une entreprise à taille humaine et la qualité de vie au travail sont les raisons qui poussent un talent à accepter une mission en PME. Pour rédiger vos fiches de poste, réaliser vos entretiens de recrutement et un bon onboarding, gardez toujours cela à l’esprit.

Vous êtes un Grand Groupe

Pour un candidat à un poste en Grand Groupe, les opportunités de formation, la rémunération / les avantages et la qualité de vie au travail seront déterminants. Mettez donc ces critères en avant, les afterworks à Bali viendront plus tard.