Bienvenue dans la startup nation, là où pour réussir il ne faut pas avoir gravi les échelons dans une entreprise mais diriger la sienne. Ici, la performance se mesure au montant de la levée de fonds, puis au montant du rachat. L’objectif ? Passer toutes ces étapes le plus rapidement possible. Les meilleurs l’ont fait en deux ans. Quel sera votre score ?

Dans notre société marquée par la libéralisation, lever son million devient une étape obligatoire pour démarrer ou relancer sa carrière. A tort.

Les bonnes raisons de lever des fonds

Lever des fonds n’est pas une fin en soi. Cela fonctionne pour tout aspect de la vie en société : gagner beaucoup d’argent est un moyen de réaliser un rêve de voyage, d’acheter une belle voiture, de prendre du temps pour soi, d’exercer un métier peu rémunérateur mais gratifiant.

La levée de fonds repose sur la même idée. Elle permet en fait d’acheter :

  • Du temps pour mener des recherches scientifiques, sociologiques ou encore développer un produit innovant
  • Des compétences pour mener un projet au bout sans assurer seul la capitainerie, les coups de rames et l’orientation des voiles de son bateau

Trop souvent, la levée de fonds est utilisée par principe. Parce que c’est comme cela que l’on démarre une entreprise, non ? Non.

Avant la levée de fonds… Prouver son potentiel

La levée de fonds permet donc d’acheter du temps et des compétences humaines. Concrètement : faire de la R&D et recruter. Avant d’en arriver là, encore faut-il avoir trouvé son marché et prouvé qu’il était viable financièrement.

La construction d’un MVP (Minimum Viable Product) comme on l’appelle dans le jargon ne nécessite pas de lever des fonds. Cela nécessite de passer du temps à penser et construire son produit (ou son service) et à le mettre face à son marché. A ce stade, si votre produit ou service n’implique que peu de coûts de production et de structure et se vend comme des petits pains : jackpot ! La levée de fonds ne sera pas nécessaire.

Si vos clients adorent votre produit mais que celui-ci nécessite des investissements pour être produit à grande échelle, alors c’est parti : vous lèverez des fonds, pour une bonne raison.

L’importance du recrutement après la levée de fonds

Vous êtes dirigeant de startup et venez de lever des fonds ? Investissez dans les compétences et personnalités qui vous feront avancer. Etre bien entouré sera essentiel pour l’aventure qui vous attend. N’oubliez pas non plus qu’il faudra gérer les évolutions de postes : si vous étiez une dizaine de touche-à-tout, vous allez devenir une trentaine de profils spécialisés. Réfléchissez à vos besoins en recrutement en conséquence et prenez du temps pour définir vos fiches de poste.

De beaux moments en équipe vous attendent…!

Vous n’êtes pas dirigeant de startup et n’aspirez pas à le devenir ? Très bien ! Arrêtons de croire au futur peuplé de freelances et de leveurs de fonds. Cependant, pourquoi pas intégrer l’entreprise solidifiée en tant que salarié ? Opportunities are coming…