Un peu de chauvinisme au pays de la tech : l’arrivée de Google Stadia est annoncée comme une révolution dans l’univers du jeu vidéo ; mais le géant américain est déjà suffisamment mis en valeur pour ne pas en rajouter. Les français ont aussi du talent et tirent leur épingle du jeu dans ce contexte.

Une révolution, vraiment ?

Revenons d’abord sur ce qu’est Google Stadia : une plateforme de jeu vidéo qui permet de jouer à n’importe quel jeu à la demande et sur n’importe quel écran – avec toutefois pour condition d’avoir une bonne connexion internet. Les jeux ne sont plus stockés sur la machine mais dans le cloud. La promesse qui en découle ? Plus besoin d’une machine de guerre pour jouer à un jeu dernière génération. Ressort ton vieux PC de ta chambre d’étudiant, Marty !

Avec Stadia, on s’affranchit aussi de la clé ou du disque physique de jeu (vous savez, celui qui est emballé dans 4 fois plus de packaging que l’objet lui-même) puisqu’on télécharge le jeu ou que l’on y a accès à la demande. Comme avec une série Netflix, en somme. Avec un principe d’abonnement : toujours comme Netflix.

Des services similaires à celui proposé par Google Stadia sont déjà disponibles avec les options d’achats en ligne de PlayStation, Xbox, Nintendo… La révolution est donc toute relative. Cependant, ces offres annoncent les bouleversements à venir sur la manière de consommer le jeu vidéo. Et dans le domaine, s’ils communiquent moins et moins fort que leurs concurrents américains et japonais, les français démontrent pourtant leur savoir-faire. Un exemple ? La Shadow Box (qui devient Shadow Ghost).

Le Shadow Ghost et le marché français du jeu vidéo

« Dépasser les limitations matérielles d’un PC classique » : c’est sur ce point qu’insistent les équipes Shadow. 

Vers l’infini et au-delà

Vous êtes un joueur régulier ? Renouveler régulièrement le matériel (carte graphique, système de refroidissement etc.) est une nécessité pour vous depuis plusieurs années. Les jeux sont de plus en plus lourds, beaux, réalistes… Et cela a un prix. C’est à vous que le Shadow Ghost s’adresse.

Vous n’avez pas la fibre ? Il semblerait que les équipes Shadow aient prévu le coup. Il est vrai qu’en France la fibre n’est pas encore très disponible en dehors des grandes villes. Nous n’avons pas testé cependant : si vous avez testé et souhaitez nous faire un retour, nous serons ravis d’échanger avec vous !

Alors, si ces nouvelles offres de jeu vidéo à la demande vous tentent, ne vous ruez pas sur la solution Google : pensez à soutenir l’innovation française. Et si le jeu vidéo ou l’innovation technologique sont des sujets qui vous passionnent, ne partez pas pour la Silicon Valley ! Pensez aussi à postuler chez les français (Blade Group ou Ubisoft pour ne citer qu’eux). L’équipe Evowlve peut vous y aider : ces entreprises recrutent beaucoup, dans de nombreux domaines, et n’attendent que vos talents.